100 PORTRAITS DE FEMMES MAROCAINES EXPOSÉS PAR NADIA LARGUET

Le 8 mars, journée internationale des droits de la femme, fut pour Nadia Larguet l’occasion ad hoc pour marquer l’ouverture d’une exposition intitulée «100». Ayant pour objectif de rendre hommage à la femme marocaine et son rôle considérable dans l’économie du pays, cet événement se poursuit jusqu’au 18 mars 2017.

De plus en plus présentes dans le domaine socio-culturel, artistique, ainsi que dans plusieurs secteurs favorisant le développement du Maroc, les femmes méritent amplement d’être mises à l’honneur. De ce fait, Nadia Larguet a œuvré pour exposer les magnifiques portraits de 100 femmes actives. Pour faire preuve d’équité, elle a fait appel à deux photographes hommes, Khalil Nemmaoui et Luca Coassin, et à deux photographes femmes, Deborah Benzaquen et Zoulikha Bouabdellah qui ont capturé le regard de ces femmes exceptionnelles. «L’aventure a démarré avec Khalil Nemmaoui puis j’ai agrandi l’équipe. Des photographes aux styles différents, aux regards différents. Ils ont relevé le challenge, le résultat est superbe!», confirme-t-elle.
Encore une semaine pour découvrir ces cent portraits à la galerie Bab Rouah, lieu d’exposition d’exception à Rabat! «J’ai grandi avec ce lieu, c’est donc pour moi magnifique que mon événement puisse s’y tenir. Et c’est grâce au ministre de la Culture, Mohammed Amine Sbihi, qui a soutenu ce projet que cela est possible», explique t-elle. Nadia Larguet souligne également que son événement n’aurait jamais pu voir le jour si plusieurs partenaires de choix ne l’avaient pas soutenue. Un livre d’art tiré de l’exposition dont les textes sont signés par les deux auteurs Yasmine Belmahi et Hicham Houdaïfa, sera présenté au Salon du livre de Paris.
Cette exposition consacrée aux femmes du Maroc a permis une nouvelle fois à Nadia Larguet de reprendre le devant de la scène. Bien connue du public comme animatrice d’Entr’Act et de Bande à Part, mais aussi comme productrice, elle propose régulièrement, depuis quelques années, des projets «coup de coeur», dont sa série TV Diasporama, et son livre Entr’act, préfacé par Gad Elmaleh.

 

Kenza Tazi

 

Pin It on Pinterest

Retour haut de page