4 FEMMES SCIENTIFIQUES DE LA FONDATION L’ORÉAL AU WOMEN’S FORUM FOR THE ECONOMY & SOCIETY

À l’occasion du Women’s Forum qui a regroupé pour la première fois en Afrique des scientifiques, des décideurs politiques et des chefs d’entreprise, en vue de s’attaquer au défi du changement climatique, la fondation L’Oréal était présente en compagnie de 4 éminentes femmes scientifiques ayant le pouvoir de changer le monde.

Depuis 18 ans, le programme L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science, a reconnu et récompensé des femmes scientifiques qui ont déjà prouvé à quel point leur science peut les aider à relever des défis mondiaux. Anciennes lauréates ou boursières de ce programme, elles ont été soutenues par la fondation L’Oréal afin de proposer des solutions pour le climat. Avec leurs avancées sans précédent dans les domaines de la santé, de l’agriculture et de l’énergie renouvelable, ces 4 femmes ont contribué de manière exceptionnelle à la question du changement climatique:

AMEENA GURIBLe professeur Ameenah Gurib Fakim

Présidente de la République de Maurice et lauréate du prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2007, pour son exploration et son analyse des plantes de l’île Maurice et de leurs applications biomédicales.

 

Segenet KelemuSegenet Kelemu 

Directrice Générale du Centre International de Physiologie et d’Écologie des insectes et Lauréate du prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2014, pour ses recherches sur la manière dont les micro-organismes vivant en symbiose avec des plantes fourragères peuvent améliorer leur capacité à résister aux maladies et à s’adapter aux changements climatiques et environnementaux.

 

JILL FARRANT 2Jill Farrant

Professeur de biologie moléculaire et cellulaire à l’université de Cape Town et Lauréate du prix L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2012, pour avoir découvert comment les plantes survivent dans des conditions de sècheresse.

 

Adriana MaraisAdriana Marais 

Chercheuse postdoctoral, membre d’un groupe de recherche quantique, Université de Kwazulu-Natal, Afrique du Sud et Jeune Talent Prometteur International L’Oréal-UNESCO 2015, pour son projet sur les origines quantiques de la vie: une description de l’émergence de la vie à partir de matière inanimée.

Étant convaincue que la science a besoin de femmes pour changer le monde, La fondation L’Oréal a fièrement participé au Women’s Forum for The Economy & Society, et ce six mois après les réunions de la Cop 21. Cette dernière souligne le fait que les menaces mondiales dues au changements climatiques augmentent sans cesse, et que sans l’engagement de l’ensemble des chercheurs de la planète, les défis de la science seront plus difficiles à surmonter. Centré sur le besoin d’innovation rapide pour protéger la biodiversité de la planète et faire avancer les actions sur le changement climatique, ce forum s’est tenu en République de Maurice du 20 au 21 Juin 2016.

 

Par Kenza Tazi

Pin It on Pinterest

Retour haut de page