5 FEMMES QUI FONT LA FIERTÉ DU MAROC

 Publié le 8 mars 2019
 à 18:26

Brillantes, fortes et accomplies, ces marocaines ont non seulement réussi à l’étranger mais se sont hissées au rang de modèles pour leurs concitoyennes. À l’occasion du 8 mars, nous avons voulu leur rendre hommage.

Najat Vallaud Belkacem
Née dans une localité proche de Nador, Najat Vallaud Belkacem quitte le maroc au début des années 80 avec le reste de sa famille pour rejoindre son père alors ouvrier en France. Naturalisée française à 18 ans, elle entame des études en Droit avant d’intégrer l’Institut d’études politiques de Paris. Ayant une forte appétence pour la chose étatique, elle s’oriente vers le parti socialiste et cumule les postes de responsabilités (conseillère régionale, Vice-présidente du conseil régional chargée de la culture, présidente de commission culturelle, conseillère municipale, ministre des droits de la femme, ministre de la jeunesse et des sports et enfin ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche). Controversée pour sa réforme de l’enseignement initiée à l’époque du gouvernement Valls, elle reste néanmoins la première femme à avoir accéder à cette fonction. Quoiqu’on en dise, le parcours est beau. Chapeau Madame!

Sanae Hamri
Regard intelligent, sourire pétillant et talent indéniable, Sanae Hamri fait partie de la dream team du showbiz hollywoodien. Née à Tanger, la réalisatrice met le cap sur New York dans les années 90 pour y suivre un cursus en art dramatique. A l’époque elle rêve de devenir actrice mais c’est finalement une autre casquette qu’elle revêtira: celle de réalisatrice. Clip et séries à succès, Sanae Hamri travaille avec les plus grands et signe les projets les plus en vue depuis début 2000: Life unexpected, Beverly Hills, Empire. Parmi ses collaborations phares on compte: Mariah Carey, Destiny’s child, Mary J.Blige, Nicki Minaj pour ne citer que celles là…

Mouda Iken
Femme au cœur d’or, Mouda Iken s’est orientée dans le volontariat au Panama où elle officie dans un centre en faveur des réfugiés et migrants. Sa mission? Permettre à toutes ces personnes en situation précaire d’accéder aux prestations sociales de base. Étudiante brillante, Mouda Iken aurait très bien pu intégrer l’une des meilleures multinationales en tant que directrice marketing après son cursus universitaire, mais a préféré mettre ses compétences au service des plus démunis. Militante engagée, Mouda Iken vit pour aider les autres parce que c’est son crédo. On lui dit merci…

Asmae Boujibar
Choisie par la NASA pour intégrer son centre de Houston et mener des recherches sur la différenciation des planète, Asmae Boujibar est un autre rôle modèle. Sélectionnée pour ses compétences pointues en la matière, elle a su faire ses preuves et montrer de quoi elle était capable dès son intégration. Ayant eu un parcours académique des plus riches, cette scientifique a trouvé sa place près des étoiles, devenant avec Kamal Oudghiri, la deuxième ressortissante du royaume à officier à la National Aeronautics and Space Administration. You go girl!

Hanae Achahbar
Elle n’a que 24 ans mais a déjà remporté le titre de meilleure pilote diplômée de l’académie nationale des Pays-Bas avec une moyenne de 19,31/20. Distinction obtenue en 2018 et qui ne sera sûrement pas la seule. Née à Imzouren, dans le rif, Hanae Achahbar est un symbole de l’immigration positive. Apte à conduire tous les types d’avion, la jeune femme a conscience d’exercer dans un monde d’hommes mais cela ne l’impressionne pas pour autant, la preuve…

 

 

Lamia Louraoui 

 

 

 

 

 

0/5 (0 Reviews)