Select Page

Ah, l’écriture, l’écriture!

Ah, l’écriture, l’écriture!

Écrire, ce n’est pas forcément écrire ce que l’on voit. L’écriture consiste à décrire l’émotion reçue, ressentie par sa fragilité d’être humain. On écrit des visages rêvés, des présences espérées, des sentiments refoulés, des vies impossibles. Dans l’écriture, le vécu et l’imaginaire s’enchevêtrent et se mélangent, le passé, le présent et le futur n’ont plus de frontières. La réalité devient hors de portée, glisse entre les mains de quiconque la cherche. Dans l’écriture, l’auteur part de l’extime pour atteindre l’intime pour ramener à la lumière une partie de son Moi…non sans y ajouter quelques folies. Ecrire la sagesse n’a jamais intéressé personne. C’est le merveilleux qui est beau.

L’écriture ! Ah, l’écriture ! Ecrire apaise, exhausse l’esprit et soulage le corps, écrire, c’est chercher sa vérité, dans son monde intérieur, c’est voyager au tréfonds de son âme, c’est ouvrir les portes de son Moi, captif de soi et des autres, c’est converser avec soi, c’est peindre ses rêves avec des mots, de simples mots qui ont la puissance d’un cri, c’est se donner des ailes et voler, se sentir libre, libre, libre! L’écriture, un arrachement, une catharsis, c’est aussi libérer sa vérité en éclats, c’est dialoguer avec ses solitudes longtemps suspendues. Enfin, l’écriture, c’est s’offrir la douceur et la liberté du rêve, c’est sortir de sa nuit, pour ramener à la lumière les secrets d’une vie d’amours. Ecris, écris d’abord pour toi, dans le secret de tes nuits. Ton écriture te fera voyager dans le temps et dans l’espace de ta mémoire, où rêves et réalités se confondent, mais où tout sera présent, tout sera possible. L’écriture te délivrera des autres et de toi-même. Ecrire est une réjouissance solitaire. Ecris donc, écris! Quand peintres et tapissiers partiront, quand tu te sentiras seul, quand tu te sentiras triste, quand tu te sentiras heureux, quand tu te sentiras incompris, quand tu te sentiras t’aimer toi même, quand tu voudras revenir à toi, quand tu voudras voyager dans ton monde. Ecris parce qu’il est bon de traduire en mots toute la beauté et la richesse de la vie. Ecris aussi pour raconter la douleur de tes solitudes incomprises, écris pour construire des histoires de vie belle. Ecris pour aller là où tu le désires, là où tu aspires, sans chaînes, comme dans tes rêves les plus fous. Ecris pour être heureux, écris parce que tu le veux !

Hassan Dabchy (Dialogue au bout de la nuit – Extraits)