DES CHIENS DÉTECTEURS DE CANCER

Les chiens ont un excellent sens de l’odorat, c’est un fait. Leur truffe est certainement beaucoup plus performante que notre nez. Tellement performante qu’elle est potentiellement en mesure de détecter le cancer chez les humains. Bien sûr, si l’on considère les chiffres, il est logique que les chiens soient capables d’un tel exploit.

Quand il s’agit d’odorat, nos chers cabots sont les champions toutes catégories. Ils ont en effet 25 fois plus de récepteurs que nous, soit une capacité olfactive 100.000 fois supérieure à la notre. Si notre cerveau est dominé par le visuel, le cerveau d’un chien, lui, est contrôlé par l’olfactif, une zone qui est environ 40 fois plus grande que celle d’un humain. Mais alors, comment cela se traduit en moyen de détection du cancer? En réalité, l’odeur dégagée est si différente que les chiens sont capables de la flairer, même aux premiers stades du cancer. Cela repose sur le fait que les cellules cancéreuses libèrent des déchets métaboliques qui diffèrent de ceux des cellules saines. Certaines études ont confirmé la capacité des chiens à détecter le cancer de la peau, juste en reniflant les lésions cutanées, et le cancer de la prostate, simplement en sentant l’urine. Il paraît même qu’ils seraient en mesure de sentir la présence de cellules cancéreuses dans le souffle d’un être humain. À Berlin, un groupe de chercheurs a formé des chiens au dépistage de divers types de cancer, celui de l’ovaire, de l’intestin, de la vessie, de la peau, du poumon, de la prostate, et du colon. Ce dernier a été confirmé avec un taux de précision de 97%. Chose incroyable, le chien a été encore plus précis que les tests sanguins de routine de 25%. Les chiens peuvent donc être entraînés à flairer le cancer. Un dressage qui aurait donc de grands avantages potentiels, car cela pourrait accélérer la prise en charge des patients à un stade précoce.

Hakima Yassine Chawki

Pin It on Pinterest

Retour haut de page