EN RECONNAISSANCE À SON SAUVEUR, UN PINGOUIN PARCOURT 8000 KM À LA NAGE

Au Brésil, il n’est pas permis de copiner avec les animaux sauvages. Mais en 2011, lorsque Joao Pereira de Souza trouve un Manchot de Magellan mourant sur le rivage, cette interdiction n’importait guère.

En effet, une histoire d’amour incroyable est née de cette triste découverte. Pour le pêcheur de 71 ans, il était hors de question d’abandonner l’oiseau à son triste sort après son malheureux passage à travers une nappe de pétrole. Joao récupère alors la pauvre bête mazoutée, la soigne et lui donne même un petit nom, Dindim. Après 11 mois auprès du vieux pêcheur, le manchot prend le large vers une destination inconnue. Joao qui considérait désormais Dindim comme son propre enfant, s’inquiétait de son sort après ce départ inopiné, mais le manchot n’avait pas oublié son sauveur, car il est revenu lui rendre visite l’année suivante! Le vieil homme fut vraiment surpris et touché de voir son petit protégé revenir s’enquérir de ses nouvelles. Mais le plus incroyable c’est que depuis, Dindim rend visite à son sauveur chaque année. D’ailleurs, mis à part Joao, personne d’autre n’est en mesure de le toucher, sinon gare aux coups de bec. Au bout des quelques 8000 km que le manchot reconnaissant parcourt chaque année, Il se couche sur les genoux du pêcheur, le laisse le caresser et déguste avec plaisir les sardines qu’il lui offre. Quatre ans que ce petit manège continue, à la grande surprise des locaux qui voient Dindim revenir chaque année se faire câliner par son sauveur. D’ailleurs, Dindim s’est maintenant décidé à passer la plus grande partie de l’année au Brésil, aux côtés de Joao. Le reste du temps, il papillonne entre les côtes argentines ou chiliennes. Une histoire qui réchauffe les cœurs et passionne les biologistes qui affirment n’avoir jamais rien vu de tel.

 

 Hakima Yassine Chawki

Pin It on Pinterest

Retour haut de page