Select Page

MON ENFANT ME POSE DES QUESTIONS GÊNANTES

MON ENFANT ME POSE DES QUESTIONS GÊNANTES

Aussitôt qu’un enfant commence à parler, il développe une sérieuse addiction aux questions en tout genre qui expriment une profonde curiosité sur les choses qui l’entourent et les choses de la vie. Cette manie d’interroger à tout-va irrite presque tous les adultes, et encore plus les parents qui à leur tour gèrent cette phase de façon différente. Mais aussi irritante soit-elle, cette période où votre enfant s’éveille au monde est bénéfique pour son développement, et le traitement qu’il recevra en retour influencera certainement sa personnalité, pour le meilleur comme pour le pire. Au-delà des questions en général et les fameux «pourquoi» à répétition («Et pourquoi ?», «Et pourquoi ?», «Et pourquoi ?»…), ce qui gêne le plus les parents c’est le jour où leur enfant en bas âge franchit le pas en posant une question «indiscrète». Et les plus gênantes d’entre elles porteront sur la sexualité.
Un enfant est un être pur et innocent. C’est une feuille blanche en attente d’être noircie, une histoire qui restera à écrire et dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui: des croyances à assimiler, des comportements à adopter et des tabous et une personnalité à forger. Répondre à ces interrogations avec gêne va lui transmettre le message néfaste comme quoi il a commis quelque chose de mal en les posant. Et pour certains parents, effectivement, poser des questions sur le zizi, c’est perturbant. C’est parce qu’à eux-mêmes on a fait comprendre, pour une raison ou une autre, que c’était mal de s’interroger sur son corps et sur les choses de la vie. Dans les cas les plus extrêmes, certains parents iront jusqu’à violenter, verbalement ou physiquement, un enfant qui pose des questions. Evidemment, sans s’en rendre compte ils commettent un crime. Celui de tuer la curiosité d’un enfant, lui enseigner que se poser des questions c’est mal, lui montrer ce qui l’attend quand on pose trop de questions. Et tout ça pourquoi? Protéger l’enfant? Non, c’est juste de la lâcheté. Protéger un enfant du sexe est absurde. Si un parent estime que le sexe est un sujet dont il ne faut pas parler, c’est que lui même n’est peut-être pas suffisamment mature. La protection de l’enfant est ici une excuse pour dissimuler ses propres doutes, ses propres complexes et certainement sa propre ignorance. Beaucoup commettent l’erreur de penser que les enfants sont des diminués mentaux. Hors, un enfant est assez intelligent et bien conscient de ce qui se trame autour de lui. C’est bien le comportement enfantin de certains parents qui est à remettre en question.
Si l’éducation est la pierre angulaire sur laquelle se bâtit toute la société, il est certain que beaucoup de nos problèmes sociétaux trouvent leur origine dans notre façon d’éduquer nos enfants. Chacun de nous a le pouvoir de former des enfants éclairés et éveillés, qui auront à leur disposition des fondations stables pour bâtir un avenir radieux. Encore faut-il être conscient des enjeux éducatifs et la psychologie de ses enfants, et malheureusement, cela n’existe encore que chez une petite élite minoritaire.

Par Zakaria Maftah

http://zakmaf.net