GRAFFITIS VIRTUELS SUR MONUMENTS RÉELS

L’époque où l’on pouvait griffonner “J’étais ici” sur les monuments de Florence est bel et bien révolue. À partir de maintenant, les touristes ne pourront vandaliser les édifices historiques que virtuellement. Les messages seront dorénavant conservés pour la postérité via une application baptisée Autography. L’objectif de cette initiative est de sensibiliser les visiteurs aux actes de vandalisme, et en même temps, leur donner la possibilité de laisser un témoignage de leur passage, sans faire de dégâts sur le monument.
“Bienvenue au Campanile de Giotto! Depuis des siècles, nous conservons ce chef d’œuvre: Dès aujourd’hui, les graffitis sur les murs seront immédiatement effacés, mais si vous laissez un message numérique, nous le conserverons pour toujours, comme une œuvre d’art.” C’est le message qui accueille désormais les visiteurs du Campanile.
Les murs de la tour du clocher du 14ème siècle qui fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO, ont en effet été souillés à travers les âges par des millions de messages laissés par des générations de touristes. L’état du clocher s’était beaucoup dégradé, le marbre, la pierre, le bois et la brique étaient sales et endommagés par les graffitis. Lorsqu’il y a trois mois, un nettoyage d’envergure a été entrepris – ce qui n’a jamais été fait auparavant – l’idée d’une application permettant aux visiteurs de laisser des messages s’est imposée.
Autography est une première, et pourra à terme sauver d’autres sites en proie à des voyous du patrimoine. Trois tablettes numériques ont été installées sur trois niveaux de la tour, avec un stockage en ligne des messages. Plus de 700 gribouillages personnalisés ont déjà été recueillis durant la première semaine.
Alors que le travail de nettoyage sur les murs de la tour a réussi à essuyer la plupart des barbouillages, les inscriptions gravées dans la pierre sont encore visibles malgré tous les efforts. Sans se laisser décourager, les conservateurs vont diriger leurs brosses à récurer l’année prochaine vers le dôme de la cathédrale, la plus grande structure en briques jamais construite, en installant là aussi des tablettes avec l’application Autography.

Hakima yassine Chawki

Pin It on Pinterest

Retour haut de page