LA PREMIÈRE MOSQUÉE POUR FEMMES EST SCANDINAVE

À peine ouverte, cette mosquée Danoise est déjà sous le feu des critiques. Un projet «féministe» qui prétend moderniser l’espace religieux vécu par certaines, comme extrêmement patriarcal. La mosquée Mariam, dans laquelle officient deux imams de sexe féminin, Saliha Marie Fetteh et Sherin Khankan, se veut par et pour les femmes.

Sherin, l’instigatrice du projet, est une danoise issue de l’union entre un musulman syrien et une chrétienne finlandaise. Elle a expliqué être envahie par le sentiment d’être une étrangère dans les nouvelles grandes mosquées. Car en dehors de leur magnificence architecturale, les femmes y sont suspendues dans un balcon, tributaires de ce qui se passe en bas, acculées à être spectatrices des débats religieux sans pouvoir y participer. Une domination masculine qui, toujours selon elle, éloigne beaucoup de jeunes femmes des mosquées, car la discussion y est impensable. Certains voient en cette mosquée pour femmes une modernisation constructive de l’Islam, et une innovation positive qui provient de l’intérieur. D’autres accusent cette initiative d’être une énième manœuvre occidentale pour diviser les musulmans. Des voix s’élèvent contre cette invention, en imaginant avec ironie des mosquées exclusivement pour les hommes. Critiques contestées par la fondatrice qui affirme que toutes les activités de la nouvelle mosquée Mariam, seront également ouvertes aux hommes, sauf les prières du vendredi qui sont exclusivement féminines. La peur des représailles l’a pourtant dissuadée de révéler l’emplacement de la mosquée à Copenhague. Une adresse qui demeure donc jusqu’à présent secrète, en attendant que l’effet de contestation s’estompe, éventuellement.

Hakima Yassine Chawki

Pin It on Pinterest

Retour haut de page