Select Page

L’AUTRE C’EST NOUS, NOUS SOMMES L’AUTRE

L’AUTRE C’EST NOUS, NOUS SOMMES L’AUTRE

Malgré tous les dogmes, toutes les normes, lois et valeurs morales qui gouvernent ce monde, l’enchevêtrement des idées et des pensées humaines y établissent un désordre permanent. Malgré toutes ces religions, ces préceptes ancestraux, ces principes familiaux et ces règles sociétales, chaque personne détient le secret profond d’une nature immuable.
Certains renient cette nature, ne l’admettent pas ou se croient juste anormaux. Certains en sont tout à fait conscients mais s’efforcent de l’étouffer en suivant le chemin des autres. D’autres sont tiraillés entre leur monde et celui de leur entourage en se battant constamment contre les évidences afin de trouver la voie appropriée. Et puis d’autres l’assument totalement en essayant tous les jours de changer le monde et de prouver leur existence, sans se soucier le moins du monde du regard des autres.
Qu’elle soit bonne, mauvaise, dangereuse, sage, innocente ou encore insensée, autrement dit, tout à fait à l’opposé de la sienne, l’opinion de l’Autre, nous la retrouverons au moins une fois au fin fond de nos pensées. Notre esprit sans limites lui trouvera toujours une raison d’être. Nous pouvons certes la rejeter, la condamner, la mépriser, et pourtant, il arrivera constamment dans la vie des choses qui nous confirmeront son existence. Ainsi, ce qui constitue le plus grand mystère de l’humanité et sa faiblesse absolue demeure son inconstance fortuitement fréquente ou du moins occasionnelle, ainsi que ses doutes inévitables.
Pouvons-nous alors parler d’une vérité absolue? Qui a raison et qui a tort? Nul ne peut le savoir puisque le doute ne cesse de harceler notre existence et que la réponse tant attendue n’a pas encore l’intention de se manifester. Sommes-nous dans l’incapacité de trouver un sens à ce monde quand toutes ses visions s’avèrent judicieuses ou du moins sensées?
La seule réponse réside en soi. Il n’y a pas une seule réponse mais plusieurs réponses. L’Autre c’est nous et nous sommes l’Autre. Seule la tolérance possède le pouvoir d’installer l’Ordre incessamment recherché et nous mener vers le droit chemin. Le chemin de tous.

Par Kenza Tazi