Select Page

LE RESTAURANT DU PORT MARQUE SES 30 ANS AVEC UN OUVRAGE

Plus qu’un simple restaurant de poisson, le restaurant du port de Mohammédia est un musée où les délices de la mer sont partagés avec Passion. À travers un ouvrage exceptionnel, la famille Arnoux révèle ses propres traditions, sa philosophie, son savoir-faire unique, ainsi que son amour immuable pour la cuisine marine, qui dure depuis 30 ans et persiste…

Son nom en dit déjà bien long. Intitulé «Le restaurant du Port , Une tradition de partage», cet ouvrage est un témoignage concret de trois décennies de don de soi. Labeur, expertise, passion et art de la restauration s’y conjuguent. Transmise par Michel Arnoux à ses enfants; Éric, Pascale et Fabrice, l’histoire continue et se traduit aujourd’hui en mots et en images, très expressifs. L’hospitalité et la générosité que cet havre de gourmandises a toujours offert à ses convives s’expliquent au fil des pages. Le livre fait d’abord une présentation touchante du restaurant du port en tant qu’institution. Il dévoile ensuite le rapport étroit et fusionnel de la famille avec la mer. Peu à peu, il nous emmène au plus près du terroir marocain, aussi riche qu’inspirant, avant de nous faire découvrir tous les secrets des recettes gastronomiques, accompagnées de visuels sensationnels. En guise d’entractes, l’ouvrage nous fait part de la beauté de la ville de Mohammédia, l’histoire et l’esprit de son port, de l’univers du restaurant, son évolution et sa décoration toujours dans l’air du temps, de ses cartes qui, comme des tranches de vie, sont loin d’être aléatoires. Ces 30 ans en papier n’omettent pas de faire honneur à la «rûche» composée d’hommes et de femmes professionnels, consciencieux et sensibles au goût, qui oeuvrent tous les jours en cuisine, ainsi qu’aux fournisseurs qui sont fidèles à leurs services. «Le restaurant du Port , Une tradition de partage», est ainsi «un hommage à son fondateur, Michel Arnoux, à ses clients et amis, aux chefs, cuisiniers, et serveurs qui s’y sont succédés avec passion, à ses fournisseurs qui sont de vrais partenaires, et à toutes celles et tous ceux qui ont contribué à son rayonnement grâce à un dévouement sans pareil. », dixit les frères Arnoux. Toutes ces valeurs ont fait aujourd’hui la réputation de ce grand restaurant qui ne cesse de s’améliorer et d’accueillir anciens et nouveaux clients, sans jamais perdre son identité et son âme. Selon les frères Arnoux, ces valeurs leur ont été transmises en même temps que la fierté de leurs racines par leurs hôtes marocains, depuis 1920, notamment par les berbères des Ait Ouahi qui les ont surnommés les Ait Armou, du prénom de leur grand-père Armand. Le père, Michel, d’origine française mais marocain de cœur et d’âme, a sillonné le Maroc avant d’ouvrir ce restaurant mythique, sis dans une bâtisse en forme de bateau datant également de 1920. Militaire à 18 ans, céréalier à Ait Ouahi, viticulteur à Khemisset, distillateur de parfum à Tedders, pêcheur d’anguilles à Nador, agent immobilier à Meknes, exploitant de carrière de marbre à Tiflet, il avait une grande connaissance des richesses du royaume et une sociabilité remarquable, qui lui ont donné en partie le pouvoir de perpétuer ce succès. Voici un petit aperçu de ce bel ouvrage.

 

Kenza Tazi