Select Page

LES 4 VÉRITÉS DU CHEF ISMAIL AMRANI

LES 4 VÉRITÉS DU CHEF ISMAIL AMRANI

Ismail Amrani, finaliste de la première édition Masterchef Maroc, répond à nos 4 questions-vérité.

1-Vous avez été le meilleur candidat jusqu’à la fin, pourtant vous n’en êtes pas sorti gagnant. Pas trop déçu?
J’ai effectivement été félicité du début à la fin de l’aventure, mais je ne dirais pas que j’ai été forcément le meilleur candidat. Il y avait de très bons cuisiniers et la concurrence était rude. Ceci dit, arriver jusqu’en finale et ne pas gagner est certes très décevant mais surtout frustrant. Il faut dire que les dieux de la gastronomie m’ont tourné le dos ce jour là. (Rires)
2- On parle de magouilles et de tricheries bien élaborées par la prod. Qu’en pensez-vous?
(Rires) La question que tout le monde se pose sans aucun doute. Je ne parlerai pas de tricheries mais plutôt de stratégie. D’un point de vue positionnement, perception et retombées, il était évident que pour une première saison, le profil de ma concurrente était plus « inspiring » pour la majorité des téléspectateurs Marocains. Il faut dire que certains jugements n’étaient pas très objectifs mais tout cela reste subjectif, on ne peut rien vérifier!
3- On voit que vous n’avez reçu aucun prix de mérite, même pas un voyage. Alors que la gagnante en a reçu deux. Trouvez-vous cela normal?
Certains pensent que j’ai quand même reçu un «cadeau», mais je vous l’assure, je n’ai reçu aucun prix de mérite. Eliminé en finale ou dès la première semaine, on repart bredouille de la même manière. C’est dommage, j’aurais aimé avoir un petit quelque chose. C’est malheureusement la même règle partout dans le monde (tous les Masterchefs), mais je ne trouve pas ça normal.
4-Et si c’était à refaire?
Si c’était à refaire, je le referai sans aucun doute. Je ne changerai rien à ma cuisine ni à ma personnalité. Je reste fidèle à moi-même et ça, le public le voit. (Sourire)

Par Kenza Tazi