LES MATHÉMATIQUES DE L’AMOUR

Qu’est-ce que les mathématiques pourraient nous révéler sur l’amour et les relations qui durent? C’est précisément ce que la mathématicienne Hannah Fry analyse dans son livre: «The Mathematics of Love». Un écrit dédié à la recherche de l’ultime équation de l’amour, juxtaposant émotion et rigueur scientifique, dans une dynamique complexe qui incorpore la romance à la beauté des mathématiques.

Celles-ci sont en fin de compte l’étude des relations qui relient différents éléments, et qui évoluent comme dans le cas de l’amour. Par conséquent, les maths sont parfaites pour expliquer et comprendre les mécanismes de l’amour, une interaction dynamique par essence.
Fry applique ainsi «la théorie de l’arrêt optimal» pour en sortir une équation qui estime le nombre de partenaires potentiels à rejeter avant de trouver le partenaire idéal. Autrement dit, une équation qui vous indique quand il est temps d’arrêter la recherche pour s’installer avec la bonne personne. Exemple: si vous avez commencé votre vie amoureuse à quinze ans et que vous aimeriez être définitivement fixé à quarante, vous devriez éliminer tout partenaire avant vos 25 ans, tout en utilisant cette période pour obtenir une vision réaliste de ce que vous attendez d’un partenaire de vie. Une fois cette phase de rejet écoulée, choisissez la prochaine personne qui serait mieux que tout ceux que vous avez rencontré auparavant. Une stratégie qui devrait maximiser vos chances de trouver le partenaire “idéal”; surtout si vous retenez le chiffre magique qui en ressort, 37%. Cela consiste en le fait de rejeter les 37 premiers pour cent avant d’envisager d’arrêter votre recherche.
Une autre théorie intéressante concerne le niveau du seuil de négativité au sein d’une relation. Dans les couples où celui-ci est vraiment bas, chacun permet à l’autre de se plaindre, et les deux travaillent ensemble pour réparer constamment des questions minuscules entre eux. Les sentiments ne sont pas refoulés, et les petites choses ne finissent jamais par prendre des proportions ingérables. Un livre pour observer les relations amoureuses d’un angle différent, et dont les théories illustrent la façon dont la puissance des mathématiques invite à une meilleure compréhension de nos aspirations les plus profondes et nos complexités humaines les plus abstraites.

Hakima Yassine Chawki

Pin It on Pinterest

Retour haut de page