LES MOTS DU PASSÉ SONT LES MAUX DU PRÉSENT

…Mais de toutes les émotions humaines que je connais, ce moment où les mots réveillent les souvenirs, est sûrement la pire. On désire revenir à l’enfance, rencontrer la première étreinte maternelle, lire sur son sein un nouveau destin, boire dans le lait la douce raison de vivre, d’une vie à venir, vite passée. Hélas, rien ne revient, sauf le désespoir dont on s’est toujours méfié. Sauf la caresse des mots. On découvre, le souffle coupé, qu’on ne reverra jamais les visages qui nous ont marqués, que les sourires d’antan se sont effacés, que la porte, la maudite porte de notre passé est scellée à jamais. La caresse des mots devient la rose fraiche et odorante à laquelle se confond le jardin de l’enfance. Elle devient le temps d’un baiser volé sur le cou parfumé d’une inconnue. Le baume de l’encre qui dénonce l’amour dans un chuchotement et qui l’éternise. Dans cette finitude, Il voyagera toujours dans notre âme, dans notre cœur, dans notre œil, ce parfum lointain du passé et sa beauté nous manquera…

Hicham Britel

Pin It on Pinterest

Retour haut de page