POURQUOI LA CÉSARIENNE EST-ELLE DEVENUE SI «NATURELLE»?

Nouvelle mode, nécessité ou encore maladie du siècle, l’accouchement par césarienne se veut de plus en plus «normal». De convenance, ou de prescription médicale, cette chirurgie bien pratique, rapide mais tout aussi risquée et douloureuse s’effectue d’emblée dans les cliniques, pour des raisons différentes. Pourquoi l’accouchement par voie basse est-il désormais devenu has-been? Et comment la médecine conçoit-elle ce changement? Réponse en quelques lignes par le Docteur Hicham Benabbes Taarji, gynécoloque accoucheur.

12783603_1690133251271696_6011495901236900685_o-2Avant l’accouchement, plusieurs questions se posent: Toutes mes copines accouchent par césarienne! Et pourquoi plus personne n’accouche par voie basse? C’est tout simplement le médecin qui veut se faire de l’argent…, ou alors qu’il ne veut pas s’embêter! C’est plus facile, c’est moins tracassant…!
En effet, dans les cliniques privées, le nombre d’accouchements par césarienne surpasse la voie basse alors qu’à l’hôpital, le taux n’atteint pas 10 ou 20%. Nos mères accouchaient à la maison autrefois. Ces femmes ne sont-elles pas les mêmes? Au fait, celle-ci n’avaient souvent pas le choix et plusieurs d’entre elles mourraient en couches.
Il est vrai que le taux de césarienne au Maroc -sans être officiellement connu- dépasse allègrement les 15% recommandés par l’OMS. Mais savez-vous que cette recommandation est-elle même sujette à discussion et que dans les cliniques privées françaises, américaines, brésiliennes ces chiffres dépassent largement les 50 à 60%. Même en chine, les femmes n’ayant qu’un enfant pour la plupart, ancienne politique de l’enfant unique oblige – plus de 50% des femmes accouchent par césarienne dans les hôpitaux.
Avant de répondre à toutes ces interrogations légitimes, voyons les avantages et les inconvénients de chaque méthode.
L’accouchement par voie basse (AVB): Il est plus naturel et permet une reprise beaucoup plus rapide d’une activité normale. Dès le lendemain, vous êtes debout. Cependant, il est plus douloureux malgré la péridurale. Il peut se compliquer et nécessiter une césarienne en urgence, il requiert souvent une épisiotomie qui peut altérer l’activité sexuelle par la suite (surtout psychologiquement mais parfois par une cicatrisation douloureuse). Le moment de l’accouchement est imprévisible et le travail peut durer longtemps, voire très longtemps.
La césarienne: Elle coûte plus chère mais se fait rapidement, de manière parfois programmée selon le désir du couple et/ou de la famille, et n’abîme pas le périnée. Les risques de complications graves sont certes 2 à 6 fois plus importants, mais restent rares. (moins d’1%). La douleur post césarienne est plus longue à disparaître et on n’est pas remis sur pied aussi rapidement. Il y a donc des avantages et des inconvénients à chaque méthode.
Médicalement parlant, les indications de la césarienne sont connues et pas aussi nombreuses (présentation irrégulière, utérus cicatriciel, petit bassin, gros bébé, bébé souffrant pour les causes les plus fréquentes…). Pourquoi la césarienne de convenance est-elle alors aussi pratiquée? D’une part parce que la femme la réclame: elle n’a pas envie de souffrir, elle a envie de se faire belle avant d’accoucher, de préparer le baptême à un jour précis, mais aussi pour une raison financière: certaines mutuelles ne remboursant pas la voie basse. Pour le médecin, le prix n’est pas un réel argument puisque beaucoup facturent les mêmes honoraires, estimant à raison que la gestion d’un accouchement VB lui demande plus de stress, d’efforts et de disponibilités qu’une césarienne programmée.
La césarienne de convenance lui semble plus pratique mais surtout moins risquée. En effet il sera très facile en cas de complications suite à la voie basse de lui reprocher d’avoir agi trop tard, d’avoir négligé le bébé qui a souffert. Exemple: quand le bébé se présente par le siège ou quand la maman a déjà une cicatrice utérine, elle peut accoucher normalement dans 98%, mais quand une femme lui confie sa vie, elle attend de lui 100% de réussite et non pas 98 ou 99%. C’est ce risque faible que le médecin pense éliminer en choisissant la césarienne. Et même s’il stresse durant son hospitalisation, guettant l’émission des gazs et la bonne évolution de l’état de sa patiente, le risque de complications grave reste plus rare. Pour la douleur, il lui prescrira des antalgiques et ça finira bien par disparaître. Aussi, je pense que la meilleure attitude pour choisir la voie d’accouchement est de décider non seulement en fonction de critères objectifs mais aussi en fonction du choix de la femme enceinte. Mon conseil: Bien suivre sa grossesse tout au long des 9 mois et assister aux cours de préparation de l’accouchement pour aider à le rendre le plus naturel possible.

https://www.facebook.com/gynecotaarji/?fref=ts

www.gynecotaarji.com

Par kenza Tazi

1 réflexion sur “POURQUOI LA CÉSARIENNE EST-ELLE DEVENUE SI «NATURELLE»?”

Les commentaires sont fermés.

Pin It on Pinterest

Retour haut de page