Select Page

RENCONTRE…

RENCONTRE…

Il y a toujours dans le monde une personne qui en attend une autre. Mais qu’arriverait-il si ces deux personnes se rencontrent et que leurs regards se croisent? Il y a parfois des événements qu’il vaudrait mieux ne pas déclencher…pour ne pas entrer dans le désordre. Les Indiens Hopi disent qu’il suffit de toucher une pierre dans le cours d’une rivière pour que toute la vie de la rivière en soit changée. Il suffit de si peu….Le rayonnement d’un sourire, un regard, l’intonation d’une voix, une mèche qui tombe négligemment sur les yeux, un simple frôlement de manche, et adieu la raison. Tous les autres détails tombent et plus rien ne compte. Quelque chose se met à naître, soustrait au temps, dissimulée au secret de ce monde. Quand les âmes se touchent, tous les autres détails tombent à nos pieds, plus rien ne compte. Et ces instants furent si doux, et ils s’enlacèrent. Ils mêlèrent leurs sourires et leurs âmes. Tout se passe comme “si les deux moitiés d’un même être coupé en deux par un mauvais démiurge avaient fini par se retrouver”. En vérité, le bonheur se résume à des instants, une addition d’instants privilégiés, rares mais précieux, si précieux que la mémoire n’admet pas de les oublier. Elle préfère les garder enfouis quelque part dans un coin de l’âme et les ressortir de temps en temps, pour les mauvais jours, pour combler l’absence. Se souvenir de ces instants apporte presqu’autant de bonheur.

 

Hassan Dabchy – La sérénité de l’Ange- Extraits