Pourquoi Le Pn Aime Les Relations Triangulaires?

Pourquoi Le Pn Aime Les Relations Triangulaires
La triangulation pour renforcer l’insécurité dans la relation – Enfin, la triangulation avec une ou des ex (ou une future) va faire naître en vous une jalousie maladive. En effet, elle va vous montrer que cette autre personne a été/est toujours/sera potentiellement importante pour lui,

  1. D’ailleurs s’il vous parle un peu trop souvent d’une autre femme, il y a des chances pour qu’elle l’intéresse et qu’il cherche à la conquérir.
  2. Leur sens de la provocation et le plaisir qu’ils prennent à vous humilier les poussera à être partiellement transparent à ce sujet.
  3. Ils feront de vous la complice involontaire de leur intérêt pour cette autre proie potentielle.

Une part de vous le sentira inconsciemment, une autre le niera. Un cocktail idéal pour vous rendre folle ! Et toute cette insécurité, c’est elle qui renforce la dépendance affective de la victime. Et qui va à terme créer un syndrome de Stockholm.

Comment se comporte un PN avec sa maîtresse ?

Le PN est volage parce qu’il est égocentrique – Contrairement à un être véritablement doué d’ empathie, le prédateur sentimental n’a que faire des conséquences de son acte adultérin sur autrui (sauf s’il jubile de la détresse qu’il cause, mais nous y reviendrons).

Rappelons que l’autre n’est qu’un objet. Il n’est pas reconnu en tant que personne. Le PN se sert de sa maîtresse ou de son amant comme d’un jouet. Il peut lui trouver une utilité pour servir, par exemple, son ascension sociale ou bien l’instrumentaliser pour faire du mal à sa proie, c’est-à-dire sa compagne officielle.

Et si la personne avec qui il faute n’a pas de place particulière parmi les autres pions de l’échiquier, sa seule fonction est peut-être de combler l’incommensurable vide intérieur que cache le vampire émotionnel. Dans tous les cas, n’espérez pas une once de remords de sa part dans l’acte de tromperie : lui qui se croit au-dessus de tout, des lois, de la décence et de la morale, n’a pas d’état d’âme quant à la trahison.

Est-ce que le PN est infidèle ?

Sentiments du pervers narcissique – Ressentir, éprouver des sentiments, des sensations, n’est pas quelque chose que le pervers narcissique est en capacité de percevoir. Il est comme un pantin de cire : il ne ressent rien, pas la moindre once d’amour ni de tristesse.

  • Il est vide, déshumanisé,
  • Le pervers manipulateur n’est pas en couple par amour, seulement par intérêt,
  • Et si parfois il le feint, c’est pour mieux garder sa victime sous emprise.
  • Le pervers narcissique fonctionne par mimétisme et ne renvoie à l’autre que ce qu’il désire recevoir.
  • C’est un caméléon social et émotionnel.

Le pervers narcissique est en couple pour sécuriser sa proie. Celle qui lui est le plus fidèle, dans un îlot de stabilité sur lequel il règne en maître. Il sait ainsi qu’il a un noyau dur autour de lui, quelqu’un qui l’admire, l’encense, et pour qui il est le roi du monde.

  1. Mais le manipulateur toxique et pathologique aime aussi séduire et renforcer son narcissisme.
  2. C’est sans compter sur la triangularisation qu’il installe dans la relation en faisant ressentir à son conjoint qu’il est interchangeable et qu’il y a mieux ailleurs.
  3. C’est également un moyen de maintenir son partenaire sous emprise, dans un cercle vicieux d’humiliation, de manque de respect et de trahison.

Une logique bien loin d’un conte de fée. En réalité, un pervers narcissique ne se sent pas infidèle. Il ne se sent pas non plus fidèle, car c’est une notion qui lui échappe. Dénué de tout sentiment, il ne ressent rien et le concept de fidélité lui est inconnu,

Quand le PN sait que vous savez ?

Vengeance et préjudices – On ne peut jamais vraiment prévoir comment réagit un PN lorsqu’il est démasqué, ce qui suggère au départ, une certaine prudence. Certains manipulateurs peuvent être violents physiquement, d’autres non. Chez les premiers, les débordements sont à redouter, notamment s’ils perdent le contrôle de la situation.

Néanmoins, la violence demeure avant tout psychologique chez un grand nombre de manipulateurs. Quand ils se savent découverts, ils commencent par effacer les traces de leurs méfaits et vont immédiatement détruire les preuves pouvant les compromettre. Ils élaborent ensuite une vengeance pour détruire leur victime de toutes les façons possibles : affective, matérielle, morale, judicaire Stratèges hors pair, ils ont toujours un coup d’avance et savent passer sous les radars de la loi.

Ils peuvent vider un compte joint dans un temps record de façon parfaitement légale, ou déplacer un enfant vers un pays où la législation leur permettra de ne jamais être inquiétés. Il faut user, donc, de multiples précautions lorsque l’on est confronté à un pervers dont l’on souhaite se libérer, car il ne relâche pas son emprise sans contrepartie.

Pourquoi le pervers narcissique aime le conflit ?

Pourquoi le PN aime le conflit – Le PN aime le conflit, car il correspond à son besoin de s’alimenter des autres, au travers du gain de pouvoir sur autrui que lui procure l’agression. Cet aspect rend donc la confrontation et l’agressivité incontournable dans son mode de relation à l’autre.

L’identification projective, ce trait saillant de sa psychologie, existe d’ailleurs pour lui permettre de perpétrer ce mécanisme, en faisant de l’autre sa poubelle psychique. Tout ce que sa nature comporte de tortueux, de vil et de torturé, est systématiquement rejeté sur la personne de l’autre, pour lui permettre à lui d’aller bien ! Autant dire qu’il est inutile de tenter d’éviter les conflits avec ce partenaire qui les recherche en permanence, sur la base de leur nécessité pour son seul confort à lui ! Au jour le jour, la vie de la victime est donc criblée d’agressions verbales et continuelles, tout étant sujet à discussion : attitudes, paroles, silences, sourires La vie est un véritable enfer, où la proie se trouve accusée de paroles qu’elle n’a jamais dites, de tares invraisemblables et d’une culpabilité incessante.

You might be interested:  Comment Supprimer Un Image Sur Google?

Dire que le Pn aime le conflit est d’ailleurs un euphémisme : il le planifie, l’élabore et l’utilise à bon escient dans sa stratégie d’emprise (voir notre article le chaud et le froid du manipulateur ). Ses rages n’ont rien de spontané, mais sont souvent planifiées à l’avance pour gâcher sciemment la vie de son partenaire.

Il y a, dans cet attachement au conflit chez le pervers, la nécessité de lui gâcher son quotidien, en entachant systématiquement de reproches et de culpabilité ses moments de calme et de quiétude, et en lui gâtant ses moindres petits plaisirs ou ses moments de joie. Par le conflit, il met en pièces tous les efforts que l’autre échafaude patiemment pour tenter de faire fonctionner cette relation qui n’en est pas une.

Il gâche ainsi tous les bons moments (ce qu’il fait aussi en s’absentant, se saoulant, etc) et en fait ensuite porter la responsabilité sur l’autre. D’ailleurs, la logique de ces situations est inversée : pour vous, les bons moments viennent “réparer” les mauvais, ça console, c’est ce qui vous fait rester.

Pour lui, c’est l’inverse, son principal objectif est de vous faire mal, et qu’est-ce qui fait plus mal que, soudainement, un bon moment soit gâché brutalement ? Paradoxalement, c’est quand tout semble aller bien qu’il faut se méfier !!! La proie d’un PN ne sait jamais vraiment comment le conflit arrive, mais elle finit, à la longue, par se protéger en parant les coups, soit en évitant tous les sujets qui fâchent.

Les concessions se multiplient donc, sous l’effet de ce qui est sans y paraître, un véritable harcèlement. Le PN aime le conflit, parce qu’il lui permet de violenter l’autre psychologiquement de manière à affaiblir sa personnalité et à justifier ensuite ses abus : mise à l’écart de l’entourage, privations de libertés, privations économiques, violences psychologiques et physiques La violence verbale d’un manipulateur se poursuit, tôt ou tard, par des sévices plus précis.

Comment dort le PN ?

Leur sommeil est très léger : comme l’écran de l’ordinateur, ils semblent être en ‘mode veille’. Si on se met à leur parler en plein milieu de la nuit, même très doucement, ils répondent immédiatement, comme s’ils ne dormaient pas. D’autre part, le narcissique a un sommeil très agité. Il bouge sans cesse.

Quel femme attire les PN ?

Pourquoi certaines personnes attirent toujours les pervers narcissiques ? | Blog 11 Mar 2020 Ralph Sibony – Psychologue Paris 11 Pervers narcissique Les personnes qui attirent les pervers narcissiques sont des personnes dites gentilles. Autrement dit des personnes qui sont prêtent à prendre sur elles-mêmes, à céder aux autres, à faire des efforts pour les autres et cela – et c’est exactement cela qui attire l’attention des pervers narcissiques – sans contre partie.

C’est cette gratuité qui signal au pervers narcissique qu’il peut engager une partie dans laquelle il peut demander sans donner. Ce signe de déséquilibre lui souffle à l’oreille que peut être que sa future victime ne sait pas se défendre. Le champ est alors ouvert pour qu’il puisse déployer sa cruauté et sa malignité.

Probablement que ce qui attire le plus le pervers narcissique chez une personne c’est son incapacité à dire non. L’incapacité à dire non, autrement dit à défendre son territoire, indique une difficulté à préserver son champ narcissique, les contours de son espace psychique dans la mesure où ces contours témoigne d’une construction narcissique positive au service de la personne.

Le pervers narcissique profite de l’incapacité à dire non de sa « victime » pour assoir une emprise progressive jusqu’à englober sa victime par et dans son narcissisme. Une preuve en est que quand la victime proteste lors de ce processus de conquête, le pervers narcissique réagit comme s’il subissait un préjudice narcissique, une blessure narcissique énorme à laquelle il réagit très violemment.

Tout ce passe comme si la rencontre entre le pervers narcissique et sa victime était une confrontation entre deux narcissismes. Si la force derrière l’emprise, la domination du pervers narcissique de sa victime est son narcissisme, l’outil qui permet cette emprise est la perversion.

  • La manière dont l’emprise se fait est tordue, détournée : ce n’est pas une déclaration de guerre ni une déclaration d’intention.
  • Rien n’est clairement ni ouvertement dit.
  • Le pervers narcissique emploi des déviations subtiles : il se fait passer pour un soutien en cas de besoin, en séducteur si sa victime est sensible à la séduction, à un semblant de faiblesse si sa victime est sensible à la faiblesse.

Cela dans le but d’entamer une relation privilégiée avec la victime pour ensuite assoir son emprise. C’est là la perversion : au lieu d’utiliser des moyens directes et transparents il passe par des détours : il fait croire que. Autre chose qui attire le pervers narcissique est le besoin de sa victime d’une relation forte, qu’il qualifie parfois de « profonde », et une certaine propension à ce que l’on appelle communément « une dépendance affective ».

  1. La recherche d’une relation forte, pourquoi ne pas dire fusionnelle est une porte d’entrée que le pervers narcissique se fait une joie d’ouvrir.
  2. S’il découvre une certaine dépendance affective chez sa victime il peut d’autant plus facilement parachever, « boucler » son début d’emprise pour ensuite l’approfondir.

La perversion narcissique, tout comme la perversion tout court, se développe au cours de la maturation d’un individu. Quand cette maturation se fait mal, qu’elle est lacunaire, la possibilité d’une perversion émerge. Le pervers narcissique agit en fonction de ces lacunes dans son processus de maturation.

  1. S’il avait mûri, s’il était devenu une personne mature il n’aurait pas besoin de dominer et de détruire sa victime.
  2. Ainsi le pervers narcissique est d’autant plus sensible aux faiblesses de sa future victime, faiblesses à travers lesquelles il va s’introduire dans la vie de sa victime pour en prendre possession.
You might be interested:  Comment Lacer Ses Chaussures Avec Style?

: Pourquoi certaines personnes attirent toujours les pervers narcissiques ? | Blog

Quand le PN devient méchant ?

Le PN craque lorsqu’il commence à être démasqué par les personnes de son entourage, qui se sont concertées entre elle et qui par conséquent, commencent de leur côté à l’éviter, et à le fuir, voyant enfin ce qui clochait dans cette relation qui les mettait si mal à l’aise.

Quand le PN décidé de partir ?

Quand le manipulateur part définitivement : premier cas – Quand le manipulateur part définitivement, c’est, le plus souvent, lorsque sa proie n’est plus suffisamment docile et qu’elle ne devient plus manipulable. Cela se produit quand elle sort de l’emprise et commence à ouvrir les yeux sur la vraie nature de ce compagnon.

  1. Le manipulateur s’en va alors, mais pourquoi ? Parce que perdre une emprise pour lui est un traumatisme qu’il faut assimiler à une fin de règne.
  2. Sa proie n’a plus peur, elle devient capable de lui dire « non », ne se laisse plus harceler, ni même culpabiliser : elle ne le rassure plus.
  3. Pire : elle l’inquiète.

Elle lui montre, en un sens, qu’il n’est plus celui qu’il croit, le plus beau, le plus grand, le plus fort ! C’est une expérience pour lui hautement anxiogène, voir même terrifiante, et qui explique qu’il va « lever le siège ». Il fuit donc mais part en quête d’une solution de rechange, soit d’une nouvelle proie qui va lui permettre de survivre.

  1. Il lui faut, en effet, vite récupérer une emprise lui permettant de se sentir vivant à nouveau pour se sentir puissant.
  2. Toute victime n’a pour lui qu’une simple valeur utilitaire et est, à ce titre, complètement interchangeable (même s’il existe des proies plus « valorisantes » que d’autres).
  3. Un manipulateur en a toujours un petit échantillon sous la main, qui lui permet de retomber sur ses pattes quand il est démasqué.

Soyez toujours sûr que quand un manipulateur part définitivement, il ne part jamais seul Autre raison qui fait fuir les manipulateurs : ils vivent dans cette peur très particulière d’être démasqués. Peur qui se concrétise lorsque la victime sort de l’emprise.

  1. Elle renoue alors avec son entourage, des personnes (souvent sa famille) qu’il avait réussi à écarter ou à subjuguer.
  2. Il commence ainsi à craindre que son masque ne soit publiquement jeté à terre : certainement pour lui, la pire humiliation.
  3. La victime qui s’est libérée de l’emprise peut se débarrasser de la présence toxique du manipulateur dans sa vie, mais attention, cela ne signifie pas pour autant qu’elle est exonérée de sa vengeance.

Le manipulateur pervers narcissique, grand séducteur, peut toujours revenir, des mois voire même des années plus tard, pour tenter de la faire retomber à nouveau. Dans le cas où il est lié avec elle par des enfants, c’est au travers d’eux qu’il continuera de la faire souffrir.

Quand le PN veut rester ami ?

Se servir de l’autre comme d’un trophée – Enfin, comme l’explique l’expert, ces personnalités sombres voient dans l’autre un moyen d’accéder à une meilleur position sociale, ce qui les incitent parfois à vouloir à leurs côtés des “trophées” leur renvoyant une plus grande estime et confiance en eux.

  1. Rester ami est un moyen de garder le contrôle sur son ancienne conquête, de l’empêcher de se reconstruire : “Les narcissiques sont des personnes extrêmement fières, incapables d’accepter que leur ex se mette avec quelqu’un d’autre”.
  2. En somme, si les narcissiques sont plus enclins à rester amis avec leur ex, c’est parce qu’ils se servent plus facilement des gens et que connaissant bien leurs ex.

“Ils détiennent des informations concernant leur vulnérabilité et leurs faiblesses qu’ils vont pouvoir exploiter et manipuler, ce qui leur donne un sentiment de puissance et de contrôle”, conclut le docteur Ferretti. On s’y reprendra à deux fois avant d’accepter lorsque notre ex nous balancera le fameux “on reste amis ?”

Pourquoi les PN se marient ?

Pour son narcissisme – Le PN et le mariage sont compatibles, car l’union lui apporte la sécurité, soit l’assurance de disposer d’un « réservoir narcissique » sûr et « à demeure ». La solitude représente, en effet, l’horreur absolue pour lui : elle signifie la famine sur le plan narcissique, soit presque la mort ! Mais, “rassurez-vous”, il n’est jamais seul.

  • Par rapport à cela, le mariage représente une garantie, car c’est un acte civil par lequel la victime s’engage vis-à-vis de lui et vis-à-vis de la société.
  • Le mariage et l’engagement symbolise pour lui un titre de propriété sur le partenaire.
  • Il est intéressant de noter aussi qu’il s’agit chez lui d’un acte individualiste.

C’est en général lui qui épouse, qui décide quand, où, et comment il épouse. Tout peut aller très vite, aussi vite que sa façon de dire « je t’aime » ! Puis, il organise les choses à sa manière, se passant presque pour peu, du consentement de l’autre ! Le pervers homme peut totalement bâcler la cérémonie, quand une manipulatrice exigera d’en faire au contraire, un véritable gala en son honneur.

Pourquoi le PN nous déteste ?

2. Les limites – Dans le prolongement de ce besoin de contrôle, le pervers narcissique déteste les limites, qui causent chez lui une immense frustration, Par son absence d’empathie et son manque de compréhension, il les repousse toujours plus pour saper la confiance, l’estime de sa victime et la détruire. C’est le pervers narcissique qui mène la danse de la manipulation. Pourquoi Le Pn Aime Les Relations Triangulaires Êtes vous sous l’emprise d’un Pervers Narcissique ? Test rapide et gratuit

Est-ce qu’un narcissique pleure ?

Coup d’oeil sur cet article – Si votre partenaire connaît toujours LA manière de tout faire, ne peut gérer la critique et se vante constamment, et bien sachez qu’il y a de bonnes chances qu’il ou elle soit atteint d’un trouble de la personnalité narcissique.

  • En effet, 6% de la population pourrait être atteinte de cette pathologie qui affecterait plus d’hommes que de femmes (7,7 contre 4,8%), révèle une étude publiée dans The Journal of Clinical Psychiatry,
  • Bien qu’un diagnostic officiel ne peut être effectué que par un médecin, les spécialistes, D r Gene Beresin, directeur exécutif du Clay Centre for Young Healthy Minds du Massachusetts General Hospital ainsi que le psychologue clinicien basé en Californie, D r Forrest Talley, ont énuméré à The Independant quelques indices à surveiller.
You might be interested:  Comment Enregister Une Image De Twitter?

Les voici: Leurs réussites, intérêts et succès monopolisent leurs discussions. «Les narcissiques semblent s’ennuyer lorsque quelqu’un d’autre parle. Ils changent souvent de sujet pour se concentrer sur eux», dit le D r Beresin. Ils peuvent démontrer de l’intérêt pour les autres seulement s’ils leur sont utiles ou s’ils les admirent.

Ils s’attendent à ce que leur entourage reconnaisse leurs réalisations, leur talent et les complimentent sur leur apparence. Selon le D r Beresin, les narcissiques souffrent lorsqu’on ne se soucie pas d’eux. Ils peuvent être offensés si des gens sont en désaccord avec eux ou s’ils sont interrogés sur leurs valeurs.

Les personnes atteintes d’un trouble de la personnalité narcissique sont souvent dégradantes envers autrui et focussent sur les aspects négatifs de la vie des autres. Ils peuvent aussi faire preuve de vanité et d’arrogance. Lorsque les besoins émotionnels d’un narcissique ne sont pas comblés, ils peuvent avoir des réactions démesurées.

  1. Selon le D r Talley, ils peuvent pleurer et être en colère jusqu’à ce que l’autre s’excuse.
  2. «Quand tout tourne autour de vous, il reste très peu de place pour avoir de la véritable empathie pour les autres», explique D r Talley.
  3. Ainsi les narcissiques sont dans l’incapacité de comprendre et d’intégrer le sentiment d’empathie.

Les narcissiques sont très critiques et tentent souvent de minimiser les accomplissements des autres. «Votre succès les menace, alors vous pouvez vous attendre à ce qu’ils tentent de diminuer leur importance», explique le D r Talley. Ils sont souvent contrôlants, manipulateurs, hyper compétitif et ambitieux.

Quand le PN va trop loin ?

La mise en place de la soumission affective – La perversion pathologique du manipulateur tient surtout à sa capacité à maintenir la victime sous emprise. C’est pourquoi il ne va pas systématiquement vers la violence physique, surtout au début, qui pousserait l’objet de son entreprise de démolition à s’échapper.

Ce serait l’inverse de l’effet escompté, puisque le PN se nourrit de sa proie et ne renonce jamais à elle tant qu’elle n’est pas vidée de sa substance. Le manipulateur pervers se contente d’acculer sa cible pour exercer sur elle une pression psychologique si insidieuse qu’on ne voit rien venir, ni de l’intérieur ni de l’extérieur de la relation.

Et l’étau continuera lentement, mais sûrement, de se refermer jusqu’à broyer la personne qu’il enserre. Le pervers narcissique est suffisamment stratège pour ne pas aller trop souvent trop loin, usant principalement de la confusion que provoque son comportement entre chaud et froid,

les injonctions paradoxales ou la double-contrainte qui mettent la proie en échec perpétuel (par exemple, la surcharger de tâches à accomplir et lui reprocher de ne pas prendre le temps de s’occuper de l’autre) ; la disqualification, procédé qui oppose un déni total au ressenti de la victime, au point qu’elle ne sait plus se fier à son instinct.

À la clé, la dévalorisation s’installe, tout comme l’inertie qui rend la prise de décision impossible. La personne se sent abandonnée, rejetée, trahie, coupable et l’estime de soi est largement mise à mal. Le dénigrement est tel que la honte et la culpabilité l’empêchent de communiquer avec l’entourage et l’isolement social est quasiment inéluctable.

Quand le PN se remet en question ?

Le pervers narcissique ne se remet pas en question, car il est et veut rester dans la toute- puissance narcissique, afin de se couper des conflits psychiques intérieurs, de sa souffrance dont il fait l’économie en les projetant sur sa « proie » qui devient le réceptacle, l’objet de sa violence, niée dans sa différence,

Comment le PN voit le monde ?

La paranoïa ou comment le PN voit le monde hostile – Le besoin de tout contrôler du PN traduit surtout une peur irraisonnée. Pour lui, tout est hostilité et faux-semblants. Comme sa jouissance est dans la destruction de l’autre, il redoute par-dessus tout d’être la cible d’intentions malveillantes de prédateurs comme lui, capables de l’envoyer dans les abysses de son intériorité endommagée.

Pourquoi le PN rappelle ?

No contact et retour du PN – Une victime peut en être sûre à 100 % : le pervers narcissique revient toujours et le no contact sert à contrer ce retour. Pour le pervers narcissique, la rupture à l’initiative de l’autre, et non de lui-même, est gravissime.

  • Il la vit comme un échec qui bouscule le trône de sa toute-puissance.
  • Cela lui est inconcevable et il tentera par tous les moyens de restaurer son emprise.
  • En lutte pour sa survie narcissique, le pervers va donc être particulièrement redoutable à ce stade.
  • Si la victime ne comprend pas, à ce moment-là, l’importance du non contact, sa cause peut être perdue ! Le pervers narcissique reviendra en excellant à ses jeux favoris : le maniement de la parole et le jeu sur ses affects.

Nul doute qu’il la fera vite chanceler sur le plan émotionnel et retomber rapidement, sans qu’elle ne puisse absolument comprendre comment ni pourquoi, dans sa vision faussée des choses. On parle de communication hypnotique du pervers ou de symbiose émotionnelle avec sa victime.

Mieux vaut savoir que toute résistance est donc, la plupart du temps, inutile. Pour subjuguer à nouveau une victime qu’il sait fragile, la pire arme d’un pervers est d’ailleurs certainement la gentillesse. Il fait renaître pour cela l’image de l’amant passionné et parfait qu’il a su être au début. Il s’agit d’un jeu que son narcissisme orchestre pour faire tomber les résistances de sa proie.

Les témoignages des victimes qui ont succombé vont toutes dans le sens ensuite d’un redoublement des violences psychologiques subies, soit d’une vengeance rétroactive du pervers.

Pourquoi le PN retourné la situation ?

Le pervers narcissique ne supporte pas d’avoir tort ou d’être pris en faute. Dans le cadre d’un conflit, il parviendra toujours à retourner la situation de manière à avoir le beau rôle, mais aussi et surtout à vous donner le mauvais rôle.